Le SSD, ce disque dur révolutionnaire !

Depuis toujours, l’essence même des technologies informatiques réside en le traitement et le stockage de données.  Avec le temps,  ces systèmes se sont perfectionnés.  Si les années 1940 ont vu passer l’ancêtre de l’ordinateur, la bombe d’Allan Turing (machine dédiée au décryptage des messages nazis codés par les célèbres Enigma allemandes), si la disquette apparait en 1970 révolutionnaire avec son stockage de 80 ko (un fichier Word d’une vingtaine de pages, sans images, pesant, à titre d’exemple, une soixantaine de ko), les années 2000 voient apparaitre un nouveau-né sur la marché du stockage : les SSD.

Un SSD, c’est un dispositif de stockage de données informatiques, comme une clé USB, un CD-ROM, un disque dur, une disquette…  Son rôle est donc d’enregistrer et de stocker vos données !

Au tout début, les ordinateurs utilisaient des cartes perforées ou des cassettes à bande magnétique, mais ces systèmes présentaient un inconvéniant majeur : les données étant stockées les unes après les autres de façon séquentielle, il fallait dérouler la carte ou la bande jusqu’aux données qui souhaitaient être lues.

Plus tard, pour pallier à ce problème, des ingénieurs développèrent une technologie novatrice : la disquette.  Elle reprend le principe de bande magnétique, mais sous un format déjà utilisé dans lesjuke-box : un disque qui tourne.  L’avantage du système se fait vite sentir : les données sont facilement transportables et lisibles rapidement.

Malheureusement, la capacité de stockage est limitée.  On invente alors un système efficace, simple et qui permet de stocker de grandes quantités de données : les disques durs (par opposition aux disquettes qui étaient des disques « mous », floppy en anglais).  Le disque dur est en réalité en empilement de disques (des « plateaux ») qui tournent, et sur lesquels il est possible de lire/d’écrire à l’aide d’une tête de lecture/écriture comme sur un tourne-diques.  Comme quoi, l’idée de base reste la même :P

Cependant, les disques durs jouissent de nombreux défauts.  Tout d’abord, leur aspect mécanique lié au disque qui tourne et à la tête qui lit les données les rend particulièrement fragiles.  Au moindre choc, la tête peut toucher le disque, et l’abimer (voire le rendre inutilisable).  De même, toutes ces pièces s’usent avec le temps, ce qui rend le disque de plus en plus lent.

Les SSD proposent de résoudre ces problèmes, puisqu’ils ne contiennent aucune pièce en mouvement.  En réalité, ils sont composés de mémoire Flash, la même que dans les clés USB.  Ils bénéficient alors de nombreux avantages : fiabilité, vitesse, résistance… au détriment… du prix !

A l’heure actuelle, les disques durs « classiques » sont encore énormément utilisés, pour leur rapport qualité/prix et pour les quantités énormes de stockages qu’ils peuvent embarquer.  Mais à l’heure actuelle, les SSDs tendent à se démocratiser, et à se généraliser.  Si vous achetez un PC portable sans SSD en 2022… c’est que vous vous faites arnaquer !

Antoine Poncelet 14/03/2022 13:39

Pas encore de commentaire

Ou