Musique de jeux vidéos et immersion

Introduction

La musique de jeux-vidéos est souvent dénigrée par les professionnels du genre. De plus, il s’agit, à tort, d’un aspect auquel les joueurs accordent peu d’attention, sauf pour l’allumer lorsqu’elle est de mauvaise qualité. Hormis les qualités intrinsèques des compositions, chaque musique s’inscrit dans l’identité sonore d’un jeu entier, d’une OST. Une musique de jeu-vidéo s’inscrit également dans la ou les scènes précises au sein desquelles elle est utilisée. Ces deux composantes sont indispensables à l’immersion.

Afin d’étudier comment une musique de jeu-vidéo prolonge l’intensité de son matériau, je vous propose, dans cet article, une liste, par ordre croissant, des 25 plus belles musiques qu’il m’ait été donné d’entendre dans un jeu-vidéo. Pour chacune, le morceau sera recontextualisé au sein de son œuvre. Une playlist vous permettra de suivre les différentes musiques en même temps que les commentaires de l’article : Accéder à la playslist

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je me permets de répondre à quelques questions que, sans doute, certains lecteurs doivent se poser :

  • Les types des différents jeux d’où sont extraits les musiques sont souvent les mêmes, est-ce bien raisonnable ?

Je suis moi-même un joueur avec ses propres préférences de style et de gameplay, qui conditionnent donc les types de jeux qui me plaisent et auxquels je vais jouer. Afin de satisfaire la logique de mon article, je ne peux pas parler de musiques issues de jeux qui me sont inconnus. Ce top est donc biaisé par nature. Par ailleurs, je fais que ce que je veux.

  • Catégories de jeux à part, je suis en désaccord avec le choix des musiques représentées dans ce top ainsi que leur ordre. Ce choix, ainsi que l’interprétation ne me semblent pas objectifs, est-ce bien raisonnable ?

Cet article a été réalisé sur la base de ma seule expérience de joueur. Aussi, tous les choix, tant dans les musiques retenues que dans leur interprétation, sont le prolongement de ma subjectivité. Cet article n’a pas été rédigé afin de faire autorité mais de partager des sentiments. Vous êtes libres d’indiquer en commentaires vos choix ou vos divergences d’interprétations. Par ailleurs, je fais que ce que je veux.

  • 25 musiques ont été retenues pour ce top, ni plus ni moins. Est-ce bien raisonnable ?

Le nombre de musiques retenues n’est en rien issu d’un principe scientifique mais bien lié aux limites de ce dont j’avais envie de parler, tant en termes de quantité que de qualité. Par ailleurs, puisqu’il s’agit de mon article, je fais que ce que je veux.

Maintenant que ces quelques formalités sont derrière nous, je vous propose de plonger avec moi dans mes souvenirs acoustiques de joueur…

Le top 25

25 – Dungeon Siege (2002) – Fortress Kroth

Dungeon Siege est un Hack’n slash se déroulant dans un univers médiéval-fantastique. Il a marqué les esprits en proposant de contrôler non pas un seul personnage mais un groupe de 8, au travers d’un gameplay simplifié.

Son OST a été composée par Jeremy Soule, nom qui reviendra plusieurs fois dans cet article. Ce n’est pas pour rien si ce monsieur est parfois surnommé « Le John Williams du Jeu-vidéo ».

Cette musique est active lorsque le joueur parvient à briser le siège de la forteresse Kroth puis à entrer dans la place forte. La moitié des bâtiments sont calcinés ou détruits et les maigres défenseurs encore debout sont occupés à soigner les blessés.  

La douce mélancolie qui s’échappe de cette mélodie, qui succède à une musique aux sonorités beaucoup plus cavalières entendues pendant le siège lui-même, traduit le mélange d’apaisement et de chagrin qui suivent une victoire à la Pyrrhus.

24 – The Secret World (2012) – Into the Mysteries

The Secret World est un RPG massivement multijoueur et se déroulant dans un univers contemporain, ce qui est très inhabituel. L’univers du jeu est construit autour de la Dark Fantasy, et fortement inspiré par les grands auteurs de la littérature d’horreur (Lovecraft, King, …), par les anciennes légendes et mythologies, par la culture populaire, … Le joueur y incarne un agent d’une société secrète (les Illuminati, les Templiers ou le Dragon) dépêché là où surviennent des crises liées au paranormal (successivement la Nouvelle-Angleterre, l’Egypte, la Transylvanie et Tokyo).

Toute l’OST et l’atmosphère qui s’en dégage tourne autour, tantôt du surnaturel, tantôt de l’inquiétant, dans un savant mélange intrinsèque à la Dark Fantasy. Into the Mysteries, qui peut parfois être entendue dans toutes les régions du jeu, en est le parfait reflet.

23 – Oblivion (2006) – Fall of the Hammer

L’OST d’Oblivion est une autre réalisation de Jeremy Soule. Le 4ème opus de la célèbre série de RPG « The Elder Scrolls » se déroule dans la province de Cyrodiil, siège de l’empire régnant sur l’intégralité du continent. Il s’agit donc a priori de la région la plus paisible de l’univers de la série the Elder Scrolls. Cela se ressent fortement dans l’OST qui est, sans nulle doute, une des plus douces que j’aie entendue.

Fall of the Hammer est une des musiques « d’action » qui s’enclenchent lorsque le joueur engage un combat. Bien que la musique soit guerrière, tant les tonalités que les instruments utilisés conservent toute l’atmosphère sereine du jeu. La musique ne peut dans le même temps pas être confondue avec une musique d’ambiance. Il s’agit d’un tour de force.

22 – Guild Wars (2005) – Crystal Oasis

Guild Wars est un jeu de rôle massivement multijoueur sorti en 2005. Il se distingue en offrant un monde à contenu exclusivement de groupe et instancié, hormis les villes. La possibilité d’engager des « mercenaires » non-joueurs permettait donc à la fois d’accomplir tout le jeu seul ou avec un groupe de jusqu’à 8 joueurs connectés – sans compromettre la difficulté.

Le jeu se déroule dans un univers médiéval-fantastique. La musique (une autre composition de Jeremy Soule) est active lorsque le joueur arrive pour la première fois dans la région du Désert de Crystal, dans la seule ville habitée. L’environnement du désert est beau, presque poétique mais également inhospitalier. Il est habité par de nombreuses créatures agressives et les habitants sont quasiment inexistants. La musique transmet le premier caractère enchanteur des lieux, avant de laisser place, pour de nombreuses heures, à des mélodies beaucoup plus oppressantes alors que le joueur s’enfonce dans le désert.

21 – The Wolf Among Us (2013) – Main Theme

The Wolf Among Us est un point & click se déroulant dans un monde contemporainfantastique. L’action se passe à « FableVille » à New York. Les personnages issus des contes de fées, tels que Blanche-Neige, le Bûcheron, les trois petits-cochons, … ont quitté leur monde pour se réfugier dans le nôtre. Ils utilisent un artifice magique, « le glamour » pour prendre l’apparence des humains et se dissimuler parmi eux.

Le joueur incarne le shérif « Bigby Wolf » (Big B Wolf   ), chargé de maintenir l’ordre à

FableVille. Dans cette histoire interactive, il est enquête sur le meurtre de Peau d’âne qui a été retrouvée décapitée.

Toute l’atmosphère du jeu réside donc dans le fait d’intégrer les personnages enchanteurs des contes pour enfants dans un récit policier noir et urbain. La musique jouée lors du générique, au début de chaque chapitre de l’histoire, traduit impeccablement ce presque oxymore.  

20 – Skyrim (2011) – Secunda

Skyrim et le cinquième opus de la série « The Elder Scrolls », dont l’OST est toujours composé par… Jeremy Soule. Ce cinquième opus prend part, quant à lui, dans les contrées septentrionales de Bordeciel. Skyrim est une aventure héroïque dans le grand nord balafré par la guerre civile. De surcroit, le joueur doit faire face au retour inattendu des dragons, qui avaient pourtant disparus depuis plusieurs millénaires.

Jeremy Soule a composé pour ce jeu une OST épique, dont les musiques principales sont accompagnées d’un chœur chantant en conlang. La mélodie que je présente ici est différente. Il s’agit d’une musique d’ambiance qui ne peut être active que durant la nuit. Elle reflète la mélancolie du joueur affrontant le froid nordique dans la solitude.

19 – The Witcher 3 : Wild Hunt (2015) – Ladies of the Woods

The Witcher 3 est un RPG se déroulant dans un univers médiéval-fantastique orienté pays de l’Est.  Le joueur incarne Geralt De Riiv, sorceleur, dans une quête épique ayant pour but de retrouver Ciri, sa fille adoptive, dont le destin est lié à celui du continent entier.

Les sorceleurs sont des professionnels engagés contre rémunération afin d’éliminer les monstres (spectres, vampires, goules, gobelins, …) qui s’en prennent aux paysans de ce monde rural et brutal. L’univers de the Witcher est un monde impitoyable, dénué de toute morale, où le joueur est confronté tant à des créatures cauchemardesques qu’au pire de la nature humaine elle-même.  

Il s’agit d’un jeu mature, sans doute celui, parmi ceux auxquels j’ai joué, méritant le plus son PEGI 18 ; Il s’agit aussi d’un jeu absolument magnifique concernant tout ce qui relève de l’artistique : décors, direction artistique, graphismes ou encore… la musique.

Ladies of the Woods est le thème musical qui accompagne les Moires. Il s’agit de 3 sorcières cannibales et extrêmement puissantes, intrinsèquement liées à la quête principale. Avec les instruments et sonorités propres aux pays de l’Est, la musique suinte du malaise et de la malfaisance que la présence des Moires inspire.

18 – Mass Effect 3 (2012) – An End Once and For All

Mass Effect 3 conclut la célèbre trilogie de RPG space-opera développée par Bioware. Il s’agit donc des mêmes développeurs qui ont produit auparavant KOTOR (un article antérieur a été rédigé sur ce seul jeu). On retrouve dans les Mass Effect l’une des grandes qualités du précédent titre, à savoir l’excellente écriture des personnages-compagnons et l’attachement qui en résulte dans le chef du joueur. Les choix et actions du joueur influent sur la suite de l’histoire et le développement des compagnons. La possibilité de charger les sauvegardes des précédents opus, afin de conserver la conséquence des actes posés au sein des suivants, a été particulièrement appréciée par les joueurs.

La musique présentée ici joue de l’attachement du joueur pour les personnages qui l’ont accompagné durant les 3 jeux (ATTENTION SPOILERS !!!!!!!!!!). A la fin du jeu, le joueur apprend qu’il doit se sacrifier afin de vaincre les moissonneurs. S’en suit une série de flashbacks où le joueur revoit certains des moments partagés avec ses compagnons. Cette musique profondément triste accompagne la séquence et ne manquera pas de faire couler les larmes de quelques joueurs.

17 – Guild Wars 2 : Heart of Thorns (2015) – The Shadow of the Dragon

Heart of Thorns est la première extension de Guild Wars 2, et se déroule dans la jungle enchantée de Maguuma. L’OST, ma préférée à égalité avec celle de Witcher 3, a été composée par la réunion d’un orchestre symphonique et d’une équipe de percussionnistes, pour un résultat époustouflant.  

Hormis la majesté des mélodies, toutes les sonorités immergent complètement le joueur dans l’ambiance de la jungle (cela se ressentira plus surtout plus loin dans l’article, avec les autres mélodies).

Cette musique en particulier est jouée lorsque, durant un sommet entre les différentes factions, la ville est soudainement attaquée par l’Ombre du Dragon, un dragon entièrement composé de végétaux. Alors que le joueur affronte le l’Ombre du Dragon, la musique impose un sentiment de danger, de terrible menace.

16 – Rise of the Argonauts (2008) – Alceme Enyalius  

Ce RPG est une réécriture complète de l’histoire de Jason et des Argonautes. Le joueur y incarne Jason lui-même. Sa femme, Alcème, a été assassinée le jour de leur mariage par les adorateurs du titan Hécate. Jason part donc en voyage à travers la Grèce, guidé par Athéna, Apollon, Arès et Hermès, afin de récupérer la toison d’Or, seul objet pouvant ramener Alcème à la vie.

Cette musique est jouée au début du jeu. D’une part, on peut l’entendre lorsque le joueur entre dans le mausolée d’Alcème et s’approche du corps embaumé. D’autre part, plusieurs flash-backs montrant Jason et Alcème avant sa mort parsèment la première île du jeu. Cette musique les accompagne tous.

Alceme Enyalius convoque certes le chagrin et le deuil, mais la mélodie possède aussi des sonorités célestes qui apportent une touche d’espoir. De fait, toute la quête du jeu réside dans le fait de trouver un moyen de ressusciter Alcème.

15 – Guild Wars 2 (2012) – Battle of the Vanguard

L’OST de Guild Wars 2 (hors extensions) est une autre création de Jeremy Soule…  Pour rappel, il avait déjà travaillé sur la musique du premier opus de cette série de jeux en ligne massivement multijoueur.

Battle of the Vanguard est joué dans plusieurs grandes batailles de l’histoire principale du jeu, dont celle impliquant le grand élémentaire de terre à Shaemoor, lors de l’introduction des personnages humains. Elle est également jouée dans certaines arènes du mode joueur contre joueur.

C’est une musique épique et entraînante qui vous plonge tout entier dans le feu de l’action.

14 – The Witcher 3 : Wild Hunt (2015) – The Fields of Ard Skellig

The Fields of Ard Skellig est une musique d’ambiance régulièrement présente lorsque le joueur se trouve à Skellige, l’archipel inspirée des pays Scandinaves.  

Là où les autres régions parcourues par le sorceleur sont caractérisées par des musiques emplies de malaise et/ou de désespoir, l’identité sonore de Skellige est beaucoup plus lyrique, céleste, bien que les mêmes tonalités typiques des pays de l’Est soient utilisées.

L’archipel de Skellige est un pays de navigateurs, et de nombreuses épaves de bateau sont découvertes par le joueur. Cette musique est aussi une forme d’éloge funèbre pour les nombreux marins qui sont morts dans les eaux de Skellige, victimes des tempêtes ou des sirènes qui infestent l’océan.

13 – KOTOR (2003) – Bastila Shan’s Theme

KOTOR est un RPG développé par Bioware. Il s’agit d’un jeu d’une extrême qualité du point de vue de l’écriture, tant des personnages et de l’attachement à ces derniers que de l’histoire principale (voir l’article publié au sujet de ce jeu). Son OST est (encore) une production made in Jeremy Soule.

Cette musique survient à deux moments clés de l’histoire (ATTENTION SPOILERS !!!!!!!).

D’une part, lorsque le joueur se réveille dans l’appartement de Taris, après la fuite de l’Endar Spire. D’autre part, lorsqu’il retrouve Bastila Shan au sommet du temple, et découvre que, celle-ci a sombré dans le côté obscur. C’est à ce deuxième moment que la musique est la plus impactante. La mélancolie de la mélodie rejoint celle de retrouver une ancienne amie qui n’est plus que l’ombre d’elle-même. D’autre part, puisque la musique est marquante mais n’est jouée qu’au tout début et tout près de la fin de l’histoire, elle rappelle au joueur faisant face à Bastila le début de son aventure. Il se rend alors compte du chemin parcouru, et d’à quel point les enjeux ont évolué au cours de l’histoire.

La musique intègre également en son sein, parfaitement, le leitmotiv de Star Wars. Par ailleurs, la sonorité entendue à 1min09 est également présente à 58 secondes dans Distant Horizons (Skyrim), également de Jeremy Soule.

12 – Age of Conan (2008) – Ere the World Crumbles

Age of Conan est un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur se déroulant dans l’univers de Conan le Barbare écrit par Robert E. Howard. Dès que l’univers de Conan est en jeu, l’emploi de musiques épiques accompagnés de chants sonne comme une évidence.  

Cette musique sert de thème principal, pour l’écran-titre d’Age of Conan. Le compositeur a opté pour une musique en deux parties, appuyée par des chants en Norvégien. La première partie du chant est céleste, presque mystique. Elle rappelle l’influence de dieux et des civilisations anciennes, qui sont des thèmes centraux dans l’univers de Conan le Barbare (et la trame de ce jeu par la même occasion). La musique se transforme ensuite pour devenir beaucoup plus brutale et épique, là aussi en adéquation avec le matériau original.

11 – Guild Wars 2 : Heart of Thorns (2015) – Slothasor

Cette seconde musique issue de Heart of Thorns suinte beaucoup plus de l’atmosphère propre à la jungle. Il s’agit d’une musique utilisée dans un combat de boss difficile, dans le raid (contenu de groupe à 10 joueurs) du « Taillis abandonné ».

Cette musique impressionne en arrivant à mélanger brillamment un ressentiment dramatique/ténébreux avec une notion puissante de l’épique ; le tout en s’inscrivant parfaitement dans l’identité vocale tropicale de l’OST.  

Enfin, l’accumulation (en musique, l’ajout successif d’instruments sur un même thème) est très réussie. Notamment, l’ajout du jeu de violoncelles en fin de musique est extrêmement majestueux.

10 – World of Warcraft : Cataclysm (2010) – Nightsong

Le célèbre jeu de rôle massivement multijoueur développé par Blizzard Entertainment a été agrémenté de nombreuses extensions (8 à ce jour), avec chacune leur OST. Il y a donc eu accumulation, en 20 ans, de très nombreuses musiques. WoW est, par conséquent, un terreau favorable à l’émergence de perles rares, dont Nightsong fait partie.

Il s’agit d’une musique propre aux régions des Elfes de la Nuit. Les chants entendus en fond sont d’ailleurs écrits en elfique (conlang). La première moitié de la musique, très douce, est utilisée comme musique d’ambiance. C’est toutefois la seconde partie qui a marqué les joueurs. Entraînante et puissante, ce fragment est utilisé dans de nombreuses batailles scénarisées prenant part, notamment, en Sombrivage et au Mont Hyjal et a gonflé à bloc tous ceux qui l’ont entendues.

La musique a tellement plu aux joueurs que Blizzard a ensuite réutilisé à tour de bras la seconde moitié du morceau durant les extensions suivantes.

9 The Witcher 3 : Wild Hunt (2015) – The Vagabond

Cette musique sombre et triste est utilisée lorsque le joueur se trouve dans la région de Velen. Il s’agit de marécages situés à l’interaction des empires en guerre de Redania et de Nilfgaard, et par conséquent laissés à l’abandon par les différentes factions du jeu.

Velen est une région à moitié en ruine, parsemée de quelques villages éloignés de la civilisation, et où plus aucune loi n’est d’application. Le sorceleur parcourt cette région en étant témoin des pires atrocités dont le monde peut être capable. Son seul compagnon dans cette région maudite est la solitude, tant physique (peu d’autres personnages présents) que morale.

C’est ce désespoir que traduit si brillamment cette musique, avec les mêmes instruments et tonalités propres à l’empreinte du jeu.

8 Guild Wars 2 : Heart of Thorns (2015) – Tarir, the Forgotten City

Cette musique est présente lorsque le joueur entre dans la cité des exaltés, civilisation oubliée au milieu de la jungle immense et menaçante. Tarir, la cité perdue, est un palais immense, entièrement sculpté dans l’or, et peuplé d’être spectraux surnaturels. Le joueur est partagé entre un sentiment d’écrasement, se sentant minuscule face à cette immense cité, et un sentiment de sécurité, puisqu’il s’agit d’une large région sans menace au milieu d’une jungle très hostile.

La musique, toujours construite avec les instruments et sonorités évoquant la jungle, inspirent cette dualité sentimentale. Le jeu de l’orchestre symphonique est en outre époustouflant et peut être écouté sans lassitude.

7 The Witcher 3 : Wild Hunt (2015) – Hunt or be Hunted

Hunt or be Hunted est une musique d’action utilisée à trois moments clés de l’histoire épique du sorceleur Geralt de Riiv : le combat contre le griffon, au tout début du jeu, lors de la fuite de Ciri à cheval, et enfin durant le combat contre les trois Moires.

C’est une musique puissante et pleine de tension. Lorsque le sorceleur affronte un monstre, la survie lui impose un investissement complet, corps et âme. C’est tuer ou être tué, chasser ou être chassé.

6 Guild Wars 2 : Heart of Thorns (2015) – The Jungle Provides

Il s’agit d’une musique d’ambiance entendue aux débuts de l’extension, lorsque le joueur pénètre dans la jungle de Maguuma et fait face à son intensité. La jungle est ici à la fois source de toute vie (comme le mentionne la maxime des itzels, les grenouilles humanoïdes habitant la région, «The Jungle Provides» ) et un danger permanent, une menace oppressante qui plane en permanence au-dessus du joueur.

L’ostinato percutant joué au Marimba et au piano, en parallèle du travail de l’orchestre symphonique, apporte à cette mélodie une âme toute particulière qui a marqué de nombreux joueurs : The Jungle Provides est très nettement l’une des musiques de l’OST ayant été la plus écoutée.

5 The Witcher 3 : Wild Hunt (2015) – Kaer Morhen

Kaer Morhen est un château en ruine – perdu loin au Nord - et servant de refuge, durant l’hiver, aux sorceleurs. Ces derniers sont discriminés de la société et sont donc contraints de vivre reclus, en communauté. Après un violent pogrom, quasiment tous les sorceleurs ont été tués, et le château laissé à l’abandon.

Par ailleurs, Kaer Morhen est le lieu où les parents ne pouvant subvenir aux besoins de leurs enfants pouvaient autrefois abandonner ces derniers. Les enfants devaient alors subir un entraînement intensif et diverses épreuves dangereuses. Finalement, il devaient être soumis à l’«épreuve des herbes», qui pouvait soit les tuer soit leur permettre de devenir sorceleurs. La plupart des enfants n’y survivaient pas.

Lorsque Geralt revient à Kaer Morhen, il est emplein d’un sentiment de sécurité et de quiétude, car aucun monstre ne peut l’atteindre dans ce lieu désolé. La musique souligne aussi singulièrement le chagrin : ce lieu lui rappelle certainement la mort des autres enfants soumis, avec lui, à l’épreuve des herbes. Plus tard, Kaer Morhen fut également le tombeau de tous ses compagnons sorceleurs lors de l’attaque du bastion.

4 Morrowind (2002) – Nerevar Rising

Morrowind est le troisième opus de la série de RPG « The Elder Scrolls », précédant Oblivion et Skyrim. Son OST est donc le fruit de… Jeremy Soule ! Cette musique est utilisée, d’une part, en tant que thème principal pour l’écran titre. Elle sert aussi, de manière intermittente, de musique d’ambiance durant le jeu.  

Dans Morrowind, le joueur est transporté sur l’ïle volcanique de Vaardenfell, dans le territoire des Elfes Noirs. Contrairement aux deux célèbres suites, l’écosystème de cette région diffère totalement de ce qui peut se trouver dans le monde réel, et dépayse les joueurs. Les pourtours de l’île concentrent les villes, et sont caractérisés par de profonds marécages où des champignons géants font office d’arbres. Le centre de l’île est très inhospitalier car soumis à l’activité du volcan, le Mont Ecarlate. Ce centre est d’ailleurs appelé « le désert de cendres ».

Ce thème principal est si puissant qu’il parvient à inspirer à chaque joueur un désir de voyage et d’aventures, à plonger tout entier dans ce monde étrange et inconnu. Nerevar

Rising a tellement touché et marqué les joueurs que certains leitmotivs issus de cette musique ont été repris dans différents morceaux des OST d’Oblivion et de Skyrim.

Nerevar Rising a valu à Jeremy Soule différentes nominations et prix.

3 Age of Conan (2008) – Cimmerian Welcome

Cette musique est présente lorsque le joueur quitte L’île de Tortage pour se rendre dans les contrées barbares de Cimmeria, loin au Nord. La musique capture parfaitement les sentiments de l’homme qui quitte son foyer pour se rendre dans un lointain pays, reculé. Le choix des instruments sied également parfaitement à l’atmosphère propre aux tribus barbares du grand Nord.

Le saisissant jeu de violons accompagné de son ostinato de percussions font de cette mélodie, sans nul doute, l’une des plus belles musiques jamais composées pour un jeu-vidéo.

2 Civilization IV (2005) – Baba Yetu

Civilization est la célèbre série de jeux-vidéos de stratégie, entamée dans les années 90, où le joueur contrôle une civilisation terrienne depuis l’âge de pierre jusqu’à l’époque moderne.

Pour ce qui est du 4ème opus de la série, la musique jouée lors de l’écran titre du jeu a particulièrement marqué les joueurs.

Baba Yetu est une traduction de la prière « Notre Père » en Swahili. Aussi, pour accompagner un jeu revisitant l’histoire de la civilisation, le compositeur a choisi des paroles qui ont traversé les âges. Par ailleurs, les choix du langage et des instruments donnent à la musique une atmosphère primitive participant parfaitement à l’incarnation du berceau de l’humanité.

Baba Yetu est une musique qui suscite unanimement chez ses auditeurs l’espoir et l’admiration. D’une certaine manière, la musique exprime de manière encore plus puissante le message que son substrat communique.

Baba Yetu a été la première musique issue d’un jeu-vidéo à remporter un prestigieux Grammy Award en 2011.

1 World of Warcraft : Wrath of the Lich King (2008) – Invincible

Invincible est la musique utilisée lors de la mort d’Arthas, le roi-liche, à la fin du raid de la citadelle de la couronne de glace. Invincible conclut donc l’histoire tragique, entamée dès Warcraft 3, de ce prince déchu que les forces des ténèbres ont retourné contre son royaume et sa famille. Elle est également jouée au terme d’une épreuve très difficile, qui demanda aux différents joueurs des jours de préparation et d’entraînement.

Invincible est un requiem, dont les paroles sont à moitié écrite en latin, à moitié en conlang. Les paroles ne correspondent pas, en réalité, au requiem d’Arthas lui-même, mais de son cheval, un peu comme si ce destrier, dont il a ensuite fait un mort-vivant, représentait le peu qu’il restait d’humain en Arthas.

Cette musique est si bouleversante, et à ce point liée à un moment charnière d’un jeu, que je lui accorde la première place de ce top 25.

Mathias Quertemont 23/01/2024 09:51

4 commentaires

Ou

J.E. 24/02/2024 - 18:00

Moi je le trouve tres bien cet article merci à vous pour les découvertes et aussi pour les écrans aussi !!!

Malotruite 22/02/2024 - 20:31

@Music fanaticz Wsh tki pour parler comme ça fraté ?

Music fanaticz 20/02/2024 - 16:28

D'ailleurs si jamais ça t'intéresse, le jeu coûte 60 euros mais il y a moyen de l'avoir pour 8 euros sur instant gaming, te fait pas avoir fraté.

 

Encore une fois je te le conseille fortement 

Music fanaticz 20/02/2024 - 16:25

Article 2 fou, je te conseille d'aller écouter les musiques de rome 2 total war qui sont tout aussi pépitaresques. 

Allez la bise et merci pour ce banger.